Forum des nouveaux copains de l'APBF

sauvetage et adoption chiens abandonnés en mauvais état
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Pour communiquer par MP avec Béa ou moi, évitez Admin. Utilisez de préférence Bea & Unarawenn
Afin de voir plus facilement et rapidement les nouveaux messages postés, vous pouvez cliquer sur ce lien :" Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite "qui s'affiche en blanc sous le cadre bleu, à droite, en première page...

Les reçus fiscaux sont établis. Ils seront postés rapidement après une petite signature .

Partagez | 
 

 Cas de conscience (12 novembre 2017)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
soizic0171

avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 08/11/2016

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Mer 15 Nov - 15:37

Comment vont Emoya et Enjoy ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa

avatar

Messages : 1221
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 73
Localisation : Fosseux (62)

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Mer 15 Nov - 16:09

Anne-Marie a écrit:
La Dogue de Bordeaux a été sauvée, pourquoi ne pas essayer pour le petit Noé ? Comment va Emoya ? I love you
Il y a des chiens qui ne supportent pas la présence d'un congénère, voire de tout autre animal, mais qui sont proches de l'être humain. Je ne sais plus comment était Edda, c'était peut-être son cas. Noé ne recherche pas le contact. Lors de l'AG, il était dans un enclos, avec son transat et son parasol mais lorsqu'il a fait trop chaud, il fallait qu'il revienne dans la maison... nous nous sommes tous écartés : mieux vaut ne pas être dans sa trajectoire, le bolide est arrivé : il est allé directement dans "son" escalier d'où il observait tout et dominait la situation. Je suppose que dans sa tête, c'est "SON" escalier et que personne ne devrait l'emprunter.

Lui mettre une muselière : ce serait le parcours du combattant parce qu'il faudrait bien lui enlever pour qu'il puisse boire et manger... et ensuite lui remettre : tout un programme...

Je crois que la solution serait malheureusement le chenil mais là aussi, ce serait compliqué, il faudrait un endroit chauffé avec un enclos pour qu'il puisse se défouler et ça n'est pas une bonne méthode pour la socialisation, il s'isolera de plus en plus et sera de plus en plus intolérant.

J'espère aussi qu'Emoya et Enjoy vont mieux, ce sont deux petites douceurs qui ne méritent vraiment pas les foudres des autres, elles qui acceptent tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mary59



Messages : 204
Date d'inscription : 02/02/2017
Age : 64
Localisation : Hauts de France

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Mer 15 Nov - 19:34

Voici deux articles qui me semblent intéressants :

https://www.sciencesetavenir.fr/animaux/chien-agressif-pensez-a-faire-verifier-sa-thyroide_12815

"COMPORTEMENT.
Un chien de mauvaise humeur n'a pas juste mauvais caractère.
C'est souvent un animal qui souffre.
Cela peut être dû à une maladie imperceptible chronique (arthrose, insuffisance rénale)
ou profonde (cancer) qui induit douleurs et mal-être .

Et si le chien devient agressif, semble lunatique, paranoïaque, ou intouchable,
cela pose rapidement un véritable problème.
Au point que certaines personnes envisagent une solution radicale
(séparation, voire euthanasie).
Avant d'en arriver à ces extrémités, Valérie Dramard, vétérinaire
comportementaliste et auteur du livre Troubles du comportement du chien :
et si c'était la thyroïde (chez Point vétérinaire, 2010) recommande vivement
une analyse de sang afin d'y déceler un éventuel dysfonctionnement de
la glande thyroïdienne (ou thyroïde) du chien.

https://www.wanimo.com/veterinaire/medecine-generale-du-chien/lhypothyroidie-du-chien.html

Comment reconnaître l'hypothyroïdie ?

Voici les symptômes que vous pouvez remarquer chez votre chien et qui peuvent correspondre
à cette maladie :

- tendance à l'obésité
- intolérance à l'effort, léthargie
- frilosité : le chien recherche la chaleur
- état dépressif, on parle du "faciès tragique"
- perte de poils symétrique sur les flancs, épaississement et pigmentation de la peau
 80% des chiens hypothyroïdiens montrent des signes dermatologiques: alopécie (zone dénudée)

Certains chiens n'expriment pas tous ces symptômes bien entendu. D'autres symptômes peuvent aussi apparaître : troubles comportementaux (irritabilité, agressivité), faiblesse musculaire, amyotrophie, difficultés locomotrices, bradycardie..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne-Marie



Messages : 924
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 64
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Mer 15 Nov - 21:13

Qui sommes-nous pour décider de la vie et de la mort d'un être vivant ??? Quand l'animal souffre et qu'il n'y a vraiment plus aucune autre solution et plus d'espoir pour lui, je comprends l'euthanasie mais dans le cas de Noé non car pour la Dogue de Bordeaux qui a tué 2 petits Loulous j'ai dit qu'il fallait l'euthanasier alors qu'une solution, qui a convenu, a été trouvée . J'ai confiance en Béa et je sais qu'elle ne va pas lâcher ce petit qu'elle a dû tant de mal à soigner pour finir par l'euthanasier, du moins je pense ne pas me tromper Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MoniqueF

avatar

Messages : 352
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 63
Localisation : Haute-Savoie

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Mer 15 Nov - 21:46

Anne-Marie a écrit:
Qui sommes-nous pour décider de la vie et de la mort d'un être vivant ??? Quand l'animal souffre et qu'il n'y a vraiment plus aucune autre solution et plus d'espoir pour lui, je comprends l'euthanasie mais dans le cas de Noé non car pour la Dogue de Bordeaux qui a tué 2 petits Loulous j'ai dit qu'il fallait l'euthanasier alors qu'une solution, qui a convenu, a été trouvée . J'ai confiance en Béa et je sais qu'elle ne va pas lâcher ce petit qu'elle a dû tant de mal à soigner pour finir par l'euthanasier, du moins je pense ne pas me tromper Embarassed

Je ne suis pas du tout d’accord avec vous. Au moment où un animal devient un danger pour les personnes et les animaux avec qui il vit, il faut trouver une solution. En l’occurence, Noé doit avoir un souci non détecté ou non détectable et sera mieux au paradis des chiens... à moins que vous ne décidiez de l’accueillir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astings



Messages : 1131
Date d'inscription : 25/10/2016

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Mer 15 Nov - 22:00

C'est une décision EXTRÊMEMENT DIFFICILE et SEULE la personne qui vit avec peut savoir jusqu'où aller.
Je soutiens Béa quelque soit sa décision
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne-Marie



Messages : 924
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 64
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Mer 15 Nov - 22:46

MoniqueF a écrit:
Anne-Marie a écrit:
Qui sommes-nous pour décider de la vie et de la mort d'un être vivant ??? Quand l'animal souffre et qu'il n'y a vraiment plus aucune autre solution et plus d'espoir pour lui, je comprends l'euthanasie mais dans le cas de Noé non car pour la Dogue de Bordeaux qui a tué 2 petits Loulous j'ai dit qu'il fallait l'euthanasier alors qu'une solution, qui a convenu, a été trouvée . J'ai confiance en Béa et je sais qu'elle ne va pas lâcher ce petit qu'elle a dû tant de mal à soigner pour finir par l'euthanasier, du moins je pense ne pas me tromper Embarassed

Je ne suis pas du tout d’accord avec vous. Au moment où un animal devient un danger pour les personnes et les animaux avec qui il vit, il faut trouver une solution. En l’occurence, Noé doit avoir un souci non détecté ou non détectable et sera mieux au paradis des chiens... à moins que vous ne décidiez de l’accueillir ?

Votre remarque est désobligeante. Pour votre information, j'ai recueilli il y a plus de 3 ans un chien de fourrière qui allait se faire euthanasier. L'intégration a été très difficile car il s'en prenait à mes chiens dont un surtout et moi-même,  je me suis fait mordre maintes fois (dont départ en urgence pour me faire soigner). Je dois toujours être très attentive mais il a beaucoup progressé et j'arrive maintenant à le canaliser. Donc pour vous pas d'empathie, pas de recherches de solutions, rien ! Chacun voit midi à sa porte. Encore une dernière chose, ici la législation nous autorise à n'avoir que 3 chiens (il y a très peu de temps, ce n'était que 2).


Dernière édition par Anne-Marie le Mer 15 Nov - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sydolice



Messages : 197
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Mer 15 Nov - 22:49

Je ne crois pas qu'un chien agressif soit forcément un chien qui souffre ou un chien qui a souffert.
Ce peut être un chien ayant tendance à un mauvais caractère qui n'a pas été remis à sa place assez tôt ou de façon assez claire ! Un chien à tendance agressive qui a été mal élevé.
Et encore ... pour être à la fois communicante animalière et éducatrice canine, je sais qu'il y a des chiens qui tombent entre de bonnes mains mais qui sont de nature difficile. Et qui en font voir à leurs maîtres pendant des années, même choyés et tendrement aimés. Ces mêmes maîtres qui souvent ont eu avant eux une ribambelle de chiens doux, gentils et qu'ils ont bien élevés.
Nos amis les animaux sont comme nous. Il y en a avec de bons caractère et d'autres avec ... de mauvais. Si Noé s'est retrouvé avec le museau cruellement scotché, c'est peut-être aussi parce qu'il avait mordu toute la famille durant de très longs mois. Et ses problèmes de peaux étaient peut-être également dû au fait qu'il ne pouvait être manipulé. Ceci n'engage que moi mais c'est quand même un éventualité à laquelle on peux songer, au vu de son agressivité reconnue par tous ceux qui l'ont approché.
Maintenant, la façon dont il a été abandonné est d'une cruauté sans nom. Mais au regard de la façon dont il se comporte dans un milieux aimant, respectueux et attentionné, moi je me pose des questions ...
A mon avis, là il y a plus qu'un dérèglement de la thyroïde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne-Marie



Messages : 924
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 64
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Mer 15 Nov - 22:51

astings a écrit:
C'est une décision EXTRÊMEMENT DIFFICILE et SEULE la personne qui vit avec peut savoir jusqu'où aller.
Je soutiens Béa quelque soit sa décision

Tout-à-fait d'accord avec toi car je sais que Béa fera le maximum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sydolice



Messages : 197
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Mer 15 Nov - 23:04

Anne-Marie, je ne pense pas que Monique ait voulu vous blesser. Et nous admirons ce que vous avez fait pour sauver ces 3 loulous.
C'est courageux et infiniment aimant.

Personnellement, j'ai du mal avec les chiens agressifs. Il y en a tant et tant à sauver et de si gentils ...
Un chien agressif et non reconnaissant, voir non heureux de la vie qu'on lui offre prend la place d'un autre qui meurt peut-être en ce moment même, abandonné de tous.
En ce qui me concerne, j'aime qu'une relation soit harmonieuse, c'est à dire que les deux parties se trouvent comblée par l'échange. Dans le cas avec mes animaux par exemple c'est : " Je te donne tout, je fais ce qu'il y a de mieux pour toi, je t'offre le paradis, je t'aime, te nourris, te soigne, te promène, joue avec toi, dors avec toi etc ... et en échange ton contrat ne comporte qu'une seule clause : que tu soit GENTIL ! "
L'agressivité, quand elle est rédhibitoire et ben zut ! C'est sans moi. Ou sans toi !
Quand on tire trop sur une ficelle, elle casse. Je pense qu'en agressant les deux petites gentilles chiennes inoffensives, Noé a trop tiré sur la ficelle.
Il y des milliers de Noé à sauver un peu partout en France et ailleurs. Des milliers de chiens qui mériteraient de se retrouver au centre mais qui ne le sont pas parce que Noé prend une place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne-Marie



Messages : 924
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 64
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Mer 15 Nov - 23:25

sydolice a écrit:
Anne-Marie, je ne pense pas que Monique ait voulu vous blesser. Et nous admirons ce que vous avez fait pour sauver ces 3 loulous.
C'est courageux et infiniment aimant.

Personnellement, j'ai du mal avec les chiens agressifs. Il y en a tant et tant à sauver et de si gentils ...
Un chien agressif et non reconnaissant, voir non heureux de la vie qu'on lui offre prend la place d'un autre qui meurt peut-être en ce moment même, abandonné de tous.
En ce qui me concerne, j'aime qu'une relation soit harmonieuse, c'est à dire que les deux parties se trouvent comblée par l'échange. Dans le cas avec mes animaux par exemple c'est : " Je te donne tout, je fais ce qu'il y a de mieux pour toi, je t'offre le paradis, je t'aime, te nourris, te soigne, te promène, joue avec toi, dors avec toi etc ... et en échange ton contrat ne comporte qu'une seule clause : que tu soit GENTIL ! "
L'agressivité, quand elle est rédhibitoire et ben zut ! C'est sans moi. Ou sans toi !
Quand on tire trop sur une ficelle, elle casse. Je pense qu'en agressant les deux petites gentilles chiennes inoffensives, Noé a trop tiré sur la ficelle.
Il y des milliers de Noé à sauver un peu partout en France et ailleurs. Des milliers de chiens qui mériteraient de se retrouver au centre mais qui ne le sont pas parce que Noé prend une place.

Sydolice, je suis assez d'accord avec ce que vous pensez mais je trouve que nous, "humains" sommes assez, voire trop expéditifs (et là, je ne parle surtout pas de Béa). J'ai failli l'être avec le dernier chien que j'ai recueilli car je ne tolérais pas qu'il attaque mes autres chiens qui sont des Amours mais si j'avais été au bout de ma pensée et ne lui avais laissé aucune chance, je n'aurais jamais pu voir tous les progrès qu'il a faits et qu'il accomplit encore tous les jours. J'ai peur que notre façon de voir et de faire devienne un peu extrême du genre "pourquoi sauver des chiens âgés alors que tant de jeunes chiots qui ont toute la vie devant eux sont euthanasiés", etc. Je respecte l'avis de tout le monde mais je m'interroge juste si d'autres solutions sont envisageables comme le cas de la Dogue de Bordeaux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sydolice



Messages : 197
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Mer 15 Nov - 23:46

Certes Anne-Marie, mais nous qui prenons part à ce forum ne sommes pas des gens extrêmes. Nous consacrons toutes une grande partie de notre vie ( voir toute ! ) au bonheur de nos animaux.
A la base, nous parlons toutes le même langage.

Entre temps, j'ai retrouvé ce que je voulais écrire sur mon témoignage précédent mais qui ne me revenait pas à l'esprit. C'est au sujet des mes 5 tout petits bébés chats que j'ai trouvé en Grèce en 2002. Ils devaient avaient de 4 semaines. Je suis devenue leur maman et ils sont devenus mes bébés adorés. En grandissant, notre relation extra fusionnel a fait d'eux des chats adultes d'une gentillesse sans nom. Sauf une, Fleurette, qui est devenue agressive avec tout le monde : sa fratrie, dont elle a fini par se faire exclure, mes chiennes et moi. Elle attaquait par surprise et malgré l'amour que j'avais pour elle, je devais m'en méfier.
Et bien dans son cas, je peux AFFIRMER qu'aucun évènement négatif est survenu dans sa petite vie. Son agressivité venait d'ailleurs. Ses gênes ou sa couleur ( tricolore ). Toujours est-il qu'elle n'a jamais souffert chez moi. Ma famille et moi disions souvent que si elle était adoptée, ses nouveaux maîtres penseraient qu'elle avait peut-être été maltraitée. Et pourtant dans son cas, ce n'était absolument pas le cas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne-Marie



Messages : 924
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 64
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Mer 15 Nov - 23:58

Avez-vous pu garder Fleurette ? En tous les cas, on sent tout l'Amour que vous portez à vos Animaux et aux Animaux en général. Votre témoignage est vraiment très intéressant, constructif et donne à réfléchir. Merci pour ce qu'il apporte à ma connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mary59



Messages : 204
Date d'inscription : 02/02/2017
Age : 64
Localisation : Hauts de France

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Jeu 16 Nov - 0:57

Je pense qu'avant de prendre une décision il faudrait consulter un vétérinaire comportementaliste .

"Quelques règles en éducation canine :
1. Faire dormir le chien dans un lieu qui n'a pas de valeur sociale.
Avec un chien agressif, la chambre à coucher des maîtres et lieux de passage
sont à proscrire.

2. Faire manger le chien après ses maîtres, qu’il ne vienne pas quémander
quand vous mangez, il doit se tenir en dehors de la pièce.
2. Il faut s'opposer au caractère agressif du chien et ne pas fuir, montrez lui
du répondant jusqu'à ce qu’il détourne ce comportement.
3. Si vous avez peur de votre chien, contactez au plus vite un éducateur canin
professionnel pour vous montrer les techniques de dressage et d’éducation
voir de rééducations canines.
4. Pour certains chiens trop agressifs, il faudra envisager une muselière à la maison
pour ne pas prendre de risque, une visite chez un vétérinaire comportementaliste
et un travail d’éducation ou de rééducation avec un éducateur canin resteront primordial.
"

http://www.canisball.fr/chien-agressif-cause
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sydolice



Messages : 197
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Jeu 16 Nov - 2:47

Est-ce que j'ai gardé Fleurette ? OUI ! Bien sûr.
Elle était mon bébé, comme les autres. Bon d'accord, c'est un peu du " Faîtes ce que je dis, pas ce que je fais ! " ...
Les chats, on les accepte comme ils sont. On ne les change pas.
Les chiens en revanche s'éduquent et sont bien plus malléables.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Unarawenn

avatar

Messages : 1432
Date d'inscription : 18/10/2016

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Jeu 16 Nov - 7:01

Vous pensez bien que côté santé Noé a été examiné sous toutes les coutures et que son problème de caractère ne vient pas d'une quelconque maladie.
Tous les conseils donnés par Mary ont été expérimentés par Béa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Jeu 16 Nov - 11:00



J'ai vu Noé à plusieurs reprises, je suis restée plusieurs fois de nombreuses heures (24 en général) au centre, et quand je lis ce que vous écrivez sur Noé je me dis que vous et moi ne parlons pas du même chien.
Je ne dis pas qu'il est facile, pas du tout, mais je n'ai pas vu le monstre que vous décrivez.

sydolice a écrit:

Nos amis les animaux sont comme nous. Il y en a avec de bons caractère et d'autres avec ... de mauvais. Si Noé s'est retrouvé avec le museau cruellement scotché, c'est peut-être aussi parce qu'il avait mordu toute la famille durant de très longs mois. Et ses problèmes de peaux étaient peut-être également dû au fait qu'il ne pouvait être manipulé. Ceci n'engage que moi mais c'est quand même un éventualité à laquelle on peux songer, au vu de son agressivité reconnue par tous ceux qui l'ont approché.
Maintenant, la façon dont il a été abandonné est d'une cruauté sans nom. Mais au regard de la façon dont il se comporte dans un milieux aimant, respectueux et attentionné, moi je me pose des questions ...

Sydolice, que les maîtres de Noé l'aient abandonné au motif qu'il était mordeur, mettons.
Mais qu'ils l'aient abandonné dans un parc avec le museau scotché, vous  tentez de l'expliquer ? Vous vous posez des questions ? L'abandonner tout simplement n'était pas suffisant ?
Vous n'imaginez pas une seconde que cela puisse être un tout petit peu traumatisant d'être balancé dans la nature avec le museau scotché ? Que cela puisse rendre durablement méfiant envers les étrangers et agressif envers le monde entier ?
C'est sur que de l'imaginer méchant dès le départ est plus facile et donne meilleure conscience que d'imaginer qu'il est un "pas de chance" et que de terribles conditions de vie l'ont rendu comme ça.

Peut-être que depuis mon dernier passage le mental de Noé s'est dégradé et est devenu ingérable, c'est tout à fait possible, n'y étant pas je ne saurai juger.
Mais je suis effarée de ce que je lis sous la plume de personnes qui soit ne connaissent pas ce chien, soit n'ont fait que l'entrevoir lors d'une AG, en passant.

Merci de ne pas me sortir l'éternel : " Si vous aimez tant Noé pourquoi ne l'adoptez-vous pas ?" qui dénie à ceux qui ne sont pas d'accord le droit de donner leur avis.
j'ai adopté Jerry chez CN au printemps, qui n'a rien trouvé de mieux que d'immédiatement menacer mes 2 chiennes, résultat : avant que j'ai eu le temps de dire ouf bagarre avec Belle, évidemment c'est Jerry ( 2,5 kilos) qui a perdu, et depuis c'est la guerre, ils ne peuvent pas se voir ... Devrais-je faire piquer Jerry pour son immense bêtise qui en moins de 24 heures a foutu en l'air la belle harmonie qui régnait chez moi ? Ou Belle pour son mauvais caractère ?

Quoique choisisse Béa je n'en dirai rien parce que Noé est son chien.
Mais aux gens qui n'ont jamais vu Noé et à ceux qui n'ont fait que le croiser vite fait et de loin, s'il vous plait cessez d'écrire ces horreurs sur lui, malgré son foutu caractère et quelle que soit l'issue il mérite beaucoup mieux que ça. Un peu d'empathie et de respect entre autres.
Revenir en haut Aller en bas
mary59



Messages : 204
Date d'inscription : 02/02/2017
Age : 64
Localisation : Hauts de France

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Jeu 16 Nov - 11:41

Unarawenn a écrit:
Vous pensez bien que côté santé Noé a été examiné sous toutes les coutures
et que son problème de caractère ne vient pas d'une quelconque maladie.
Tous les conseils donnés par Mary ont été expérimentés par Béa.  


Merci Unarawenn pour votre réponse,
j'avais pensé à ça du fait que Noé, en plus de son agressivité
avait pris du poids et perdu des poils, symptômes que l'on retrouve
dans l'hypothyroidie .
Je me doutais bien que Béa, au vu de ses connaissances et de sa grande expérience
en matière de santé animale avait examiné toutes les hypothèses concernant Noé,
En fait, j'ai relu toute son histoire, l'état dans lequel il a été trouvé, le museau scotché
était si cruel et les photos si tristes lors de son arrivée chez Béa et on a pu suivre
ses progrès, on y croyait...
je pense que je voulais tenter de convaincre que Noé pouvait encore avoir une chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PaprikaSatine

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 61
Localisation : Dunkerque

MessageSujet: cas de conscience   Jeu 16 Nov - 13:06

C'est un cas difficile, et tu as sans doute retourner les solutions dans tous les sens ( qui voudrait d'un animal aussi imprévisible, sans retour d'affection ? pas d'enfants, aucun autre animal, même si famille ou amis sont de passage...),

MAIS, je pensais à Flexy, et à la médium, qui l'avait rassurée; pour Noé, pourrait-on savoir ce qu'il a dans la tête avec une telle intervention? Celà pourrait aussi aider à prendre une décision.

Quoique tu décides, aujourd'hui c'est toi qui vis avec lui, vois son comportement, et celui de tes autres toutous.
Je te soutiendrai.
Bon courage à toi.

Plein de caresses aux adorables puces Emoya et Enjoy, et tous les autres bien sûr.

Bisous Bisous Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michele



Messages : 92
Date d'inscription : 23/11/2016
Age : 65
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Jeu 16 Nov - 15:39

Noe est parti en FA (voir post de janvier 2017) mais est vite revenu au Centre.
Agression du chien de la FA et morsure de la personne.
Qu'a donc ce chien ? Est-il devenu FOU par la maltraitance qu'il a subi ?
En tout cas, c'est Bea. qui est en 1ère ligne et nous, au calme derrière notre micro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sydolice



Messages : 197
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Jeu 16 Nov - 16:56

Neebel, imaginez que les chiens traînent leurs souffrances du passé comme nous les humains pouvons le faire toute notre vie, est une projection de nos pensés.
Nos amis les chiens vivent dans le moment présent. Point !
Imaginer que Noé passe toute ses journée à ressasser son terrible abandon est une analyse à partir de nos propres sentiments. C'est hélas nous, qui fonctionnons avec un mental envahissant.
Ce n'est heureusement pas le cas des animaux, le plus souvent.
A la longue, le misérabilisme rend les chiens misérables parce ces dernier absorbent nos sentiments comme des éponges. Si on ne pense à son " pauvre " chien ou chat en mode pitié, sans en connaître la raison l'animal se sentira malheureux.
Les chiens sont exceptionnellement résilients, courageux et être heureux est leur nature première.
Dès les premiers signes de bien traitance et d'amour, il deviennent ou redeviennent des êtres joyeux, lumineux et ce même à des âges extrêmes.

Où ai-je écris que je cautionnais son effroyable abandon ????
C'est sur son comportement antérieur à son arrivée chez CN que je me pose des questions.
Quant à l'empathie en général, j'en ai assez je crois ! Envers les animaux mais pas seulement.

Maintenant, je suis communicante animalière et je veux bien communiquer avec Noé.
Mais il faut savoir que si on rentre dans ce processus, avec moi du moins, il faut s'engager à tenir compte des demandes de l'animal. Parce qu'une communication est loin d'être un acte anodin.
Je vais recevoir tout de Noé : ses pensées, ses ressentis physiques et émotionnels, la façon dont il perçoit sa vie, les chiens, Béa et, si je le lui demande, des détails de sa vie passé. Si il a des demandes, je les recevrais aussi.
Il me faut l'accord de Béa, comme pour notre si cher petit Scoubi ...
Et le rapport de communication ne sera pas rendu public. Par moi du moins. Béa fera ce qu'elle veut par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charline

avatar

Messages : 260
Date d'inscription : 24/10/2016
Localisation : Pas-de-Calais

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Jeu 16 Nov - 17:25

"Maintenant, je suis communicante animalière et je veux bien communiquer avec Noé.
Mais il faut savoir que si on rentre dans ce processus, avec moi du moins, il faut s'engager à tenir compte des demandes de l'animal.
"

Comme j'aimerais avoir ton don si précieux, Sydolice. Tu as pu communiquer avec notre petit Scoubi et ressentir son vécu, j'espère qu'il était serein et content de vivre ce petit bout qui a eu une vie de misère avant de venir au Centre.

Quant à Noé, avant de prendre l'ultime décision, ce serait formidable de savoir ce qu'il ressent profondément ce petit chien, car ce n'est pas normal qu'il soit aussi agressif sans raison valable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 1950
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Jeu 16 Nov - 18:53

Je suis également comportementaliste et éducatrice canin diplômée.

Je connais donc bien tout ce qu'il faut faire et ne pas faire "dans la théorie" face à tout comportement (peur, trauma, agressivité, etc.). et je fais toujours bien attention à appliquer avec ma meute.

Pour EDDA, c'est différent car c'est une association spécialisée dans les Dogues de Bordeaux qui l'a prise en charge. Mais il n'y a pas d'association spécialisée pour les petits NOE mordeurs... Rolling Eyes

EDDA est restée asociable avec ses congénères : elle a un parc pour elle toute seule, est sortie régulièrement toute seule, a des câlins pour elle toute seule, etc. Cela demande beaucoup de temps et d'investissement pour un seul chien, quand on a une meute à gérer...

C'est ce que je fais maintenant avec NOE : je fais plus attention à ses "croisements" avec ses congénères. Je le fais sortir seul, rentrer seul et quand il est dans son parc seulement, je fais rentrer mes autres chiens et inversement. C'est un peu ennuyeux car contraignant. Et c'est tellement plus agréable d'avoir une meute de chiens qui s'entendent tous bien, et dont on a pas à se soucier de qui est là et qui n'y est pas, qui va croiser qui et quand... Embarassed

NOE n'a pas de problème "physique" --> son poil est beau et bien fourni, pas dégarni, il ne présente aucun symptôme de thyroïde ou Cushing ou autre... Avec moi et moi seule, il n'est pas dominant puisque sur le lit, quand je lui fait des câlins, il se met sur le dos, complètement abandonné à mes caresses. Je peux lui toucher le ventre, les parties génitales, la gorge, les dents. Il n'y a aucun souci. Mais il ne faut pas le contrarier. Il faut toujours aller dans son sens.

Un exemple concret : on dit toujours qu'un chien ne doit pas passer en premier, c'est son maître qui doit sortir d'abord et le chien suivre derrière... NOE, quand il veut aller au jardin, déboule toujours comme un malade en grognant et s'enfile directement dans la partie de la baie vitrée qui est ouverte. Si j'ai le malheur de mettre mon pied pour barrer sa sortie et lui dire : NON, c'est moi qui passe d'abord et toi ensuite... ben... je n'ai plus de pied !! What a Face

Bon. Ce n'est pas très grave. Je le laisse entrer et sortir comme il veut et quand il veut...  Rolling Eyes Idem dans l'autre sens : quand il revient et fonce à la porte de l'escalier en grognant parce qu'elle n'est pas ouverte, j'ai intérêt à l'ouvrir et à le laisser monter... Parce que là, de colère, il risque de s'en prendre au premier chien qui est autour de lui !! affraid Simplement parce que la porte n'est pas ouverte quand LUI, il le veut... Rolling Eyes

Je pense aussi qu'il est très territorial. L'escalier qui monte au 1er étage et à la chambre, c'est SON territoire. La chambre... hmmmm... ce n'est pas vraiment SON territoire, il accepte de le partager avec mes autres chiens mais parfois, un de mes chiens qui passe devant lui pour sauter sur le lit (lui n'arrive pas à sauter sur le lit) le met en rogne et là, il l'attaque par le dos, le cou, le retourne et lui mord le ventre, bref, il ne lâche pas l'affaire même si l'autre chien hurle et est en soumission. Ca ce n'est pas normal, il devrait arrêter.

Je sais que je ne devrais pas lui autoriser l'accès à la chambre. Mais je ne peux pas le laisser en bas, au salon, avec les autres chiens la nuit --> il les attaqueraient... Evil or Very Mad Et je ne vais pas le faire vivre en cage le jour et la nuit !! Il faut bien qu'il ait des moments de liberté sinon, ce n'est pas une vie !! Alors, dans la journée, il règne sur l'escalier d'où il voit tout ce qui se passe. Parfois, je ne le vois plus --> il est parti dormir dans son panier, dans la chambre... Il est très intelligent et comprend tout mais ne fait que ce qu'il veut. Le soir, quand tous mes chiens sont sur le lit, il vient se mettre debout au lit pour y venir aussi. Je lui NON, va à ton panier. Une seule fois suffit : il a compris, il y va et y dort pour le reste de la nuit. Et mes chiens savent très bien qu'ils n'ont pas intérêt à descendre du lit pendant la nuit... Cool

Autre exemple, il ne partage pas la gamelle d'eau, encore moins de nourriture. S'il est en train de boire et qu'un autre chien s'approche, il lui saute dessus et bagarre !! Toujours une question de territoire...

Il faudrait lui trouver une faille sans autres animaux : ni chien, ni chat, ni lapin ou autre... Et encore trouver un adoptant très patient et compréhensif... Embarassed Il ne faut rien lui autoriser qui augmente sa "dominance", son territoire : pas de câlin sur le canapé en regardant la télé le soir, pas de lit, toujours au sol, dans un panier ou par terre et ne pas y toucher (même pour le caresser) quand il est dans son panier (c'est SON territoire).

Quand à lui montrer qui est la patronne, j'ai essayé, tout au début, la première fois qu'il a attaqué NANOUK et que j'ai du les séparer. J'y ai mis les mains et il s'est retourné direct pour attraper ma main. Je ne m'y attendais pas et quand j'ai levé le bras, il n'avait pas lâché ma main, lui, et j'avais un NOE grognant de fureur avec les crocs plantés dans ma main au bout du bras !! affraid J'en ai eu pour 2 semaines avec la main gonflée et sous antibiotiques !! Rolling Eyes

Comme ça m'avait énervée (je n'accepte pas qu'un chien ne se soumette pas et attaque subitement) et que ma formation d'éducateur canin date d'il y a 20 ans (ancienne méthode, par la force physique --> c'est le chien ou moi), n'existaient pas encore la méthode "douce", le clicker et toutes ces nouvelles méthodes... je l'ai retourné sur le dos et je l'ai saisi par le cou en étranglement. Position de soumission au plus fort, le chien doit "lâcher prise" au bout d'un moment, que ce soit un Berger Allemand ou un tout petit Yorkshire...

Eh bien, ça a duré un bon moment où il ne baissait pas la garde, grognant, bavant, hurlant de rage et il commençait à devenir "bleu" (étouffement), alors j'ai relâché ma prise en me disant qu'il avant compris : pas du tout, à peine relâché ma main, il s'est retourné et m'a attaqué dans les jambes !! affraid Je n'ai pas voulu "lâcher l'affaire" et je lui ai donné des coups de pied (en chausson), j'ai hurlé sur lui, l'ai menacé avec mon doigt, lui ai ordonné de se calmer... rien n'y faisait... La force contre la force, il ne cèdera jamais. Il se battra jusqu'à la mort mais il ne cèdera pas, j'en suis certaine. Pourquoi ? Trauma ancien ? anciens proprios qui l'ont battus ? son caractère tout simplement... on ne le saura jamais. Mais depuis ce jour-là, je n'essaie même plus la force avec lui, ça ne fonctionne pas.

Je pense aussi que c'est un chien peureux car les quelques fois où je l'ai sorti dans la rue (notamment au tout début où il est arrivé), il rampait au sol, ne voulait pas marcher en laisse et regardait partout autour de lui, inquiet, paniqué. Comme on dit toujours, la meilleure défense, c'est l'attaque...  Rolling Eyes

Sydolice, je suis intéressée par ta proposition de communication avec NOE. Ca m'intéresse beaucoup. Tu as mon accord et si tu veux bien me faire un compte-rendu par MP ou par mail, je suis preneuse.

Le fait qu'il ait été trouvé en forêt, attaché, maigre et dépoilé et le museau scotché prouve bien qu'il n'était pas bien traité par ses anciens maîtres. Je crois que c'est pour cette raison que je suis encline à lui "pardonner", même si ce sont mes propres chiens qui en ont payé les conséquences... C'est comme pour PATAUD, mon cocker qui avait un maître alcoolique qui le battait dès qu'il était ivre. Ca lui a laissé des séquelles, bien évidemment, et la confiance dans l'humain en a pris un sacré coup. Il a passé un an dans une cage, au salon, à mordre dans les barreaux de fureur dès qu'il voyait marcher un chien dans le salon !! affraid

Je le sortais 3 fois par jour avec une muselière pour traverser le salon et aller au jardin. Là, je fermais la porte et le laissais un moment en liberté. Puis retour à sa cage par le même chemin, au milieu de tous les chiens et avec muselière. Petit à petit, il s'est calmé et il est même devenu hyper sage et gentil avec tout le monde en vieillissant...

Pour l'instant, me demander d'euthanasier NOE est au-dessus de mes forces... Mais s'il arrive encore un gros accident, là, je crois que je devrai le faire... Embarassed
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://copains-apbf.forumactif.org
anubis



Messages : 460
Date d'inscription : 09/01/2017

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Jeu 16 Nov - 19:29

C'est sur que c'est un peureux( surement très angoissé ) susceptible et dominant très abimé par son histoire une sorte de sauvageon mais très attachant , je comprend que ça ne soit pas évident, de le "reprendre en main" à son age , au jour le jour ça doit être épuisant et l'amour ne guérit pas tout , je ne peux que te dire courage Béa tu es seule à savoir je me garderai bien de te donner un conseil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne-Marie



Messages : 924
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 64
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Jeu 16 Nov - 20:34

NeeBel a écrit:


J'ai vu Noé à plusieurs reprises, je suis restée plusieurs fois de nombreuses heures (24 en général) au centre, et quand je lis ce que vous écrivez sur Noé je me dis que vous et moi ne parlons pas du même chien.
Je ne dis pas qu'il est facile, pas du tout, mais je n'ai pas vu le monstre que vous décrivez.

sydolice a écrit:

Nos amis les animaux sont comme nous. Il y en a avec de bons caractère et d'autres avec ... de mauvais. Si Noé s'est retrouvé avec le museau cruellement scotché, c'est peut-être aussi parce qu'il avait mordu toute la famille durant de très longs mois. Et ses problèmes de peaux étaient peut-être également dû au fait qu'il ne pouvait être manipulé. Ceci n'engage que moi mais c'est quand même un éventualité à laquelle on peux songer, au vu de son agressivité reconnue par tous ceux qui l'ont approché.
Maintenant, la façon dont il a été abandonné est d'une cruauté sans nom. Mais au regard de la façon dont il se comporte dans un milieux aimant, respectueux et attentionné, moi je me pose des questions ...

Sydolice, que les maîtres de Noé l'aient abandonné au motif qu'il était mordeur, mettons.
Mais qu'ils l'aient abandonné dans un parc avec le museau scotché, vous  tentez de l'expliquer ? Vous vous posez des questions ? L'abandonner tout simplement n'était pas suffisant ?
Vous n'imaginez pas une seconde que cela puisse être un tout petit peu traumatisant d'être balancé dans la nature avec le museau scotché ? Que cela puisse rendre durablement méfiant envers les étrangers et agressif envers le monde entier ?
C'est sur que de l'imaginer méchant dès le départ est plus facile et donne meilleure conscience que d'imaginer qu'il est un "pas de chance" et que de terribles conditions de vie l'ont rendu comme ça.

Peut-être que depuis mon dernier passage le mental de Noé s'est dégradé et est devenu ingérable, c'est tout à fait possible, n'y étant pas je ne saurai juger.
Mais je suis effarée de ce que je lis sous la plume de personnes qui soit ne connaissent pas ce chien, soit n'ont fait que l'entrevoir lors d'une AG, en passant.

Merci de ne pas me sortir l'éternel : " Si vous aimez tant Noé pourquoi ne l'adoptez-vous pas ?" qui dénie à ceux qui ne sont pas d'accord le droit de donner leur avis.
j'ai adopté Jerry chez CN au printemps, qui n'a rien trouvé de mieux que d'immédiatement menacer mes 2 chiennes, résultat : avant que j'ai eu le temps de dire ouf bagarre avec Belle, évidemment c'est Jerry ( 2,5 kilos) qui a perdu, et depuis c'est la guerre, ils ne peuvent pas se voir ... Devrais-je faire piquer Jerry pour son immense bêtise qui en moins de 24 heures a foutu en l'air la belle harmonie qui régnait chez moi ? Ou Belle pour son mauvais caractère ?

Quoique choisisse Béa je n'en dirai rien parce que Noé est son chien.
Mais aux gens qui n'ont jamais vu Noé et à ceux qui n'ont fait que le croiser vite fait et de loin, s'il vous plait cessez d'écrire ces horreurs sur lui, malgré son foutu caractère et quelle que soit l'issue il mérite beaucoup mieux que ça. Un peu d'empathie et de respect entre autres.

Je suis assez d'accord avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cas de conscience (12 novembre 2017)
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des nouveaux copains de l'APBF :: NOS CHIENS RETRAITES :: Les Retraités en FA :: NOE (mâle griffon d'environ 10 ANS) - maltraitance - en FA chez Béa-
Sauter vers: