Forum des nouveaux copains de l'APBF

sauvetage et adoption chiens abandonnés en mauvais état
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Pour communiquer par MP avec Béa ou moi, évitez Admin. Utilisez de préférence Bea & Unarawenn
Afin de voir plus facilement et rapidement les nouveaux messages postés, vous pouvez cliquer sur ce lien :" Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite "qui s'affiche en blanc sous le cadre bleu, à droite, en première page...

Les reçus fiscaux sont établis. Ils seront postés rapidement après une petite signature .

Partagez | 
 

 Cas de conscience (12 novembre 2017)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
MoniqueF

avatar

Messages : 352
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 64
Localisation : Haute-Savoie

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Jeu 16 Nov - 20:41

A-t-il eu un traitement de Clomicalm ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne-Marie



Messages : 924
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 64
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Jeu 16 Nov - 21:24

Bravo Béa de ce que tu fais pour lui. C'est certain qu'un chien peureux mord avant d'être attaqué. Il a vraiment dû souffrir dans sa vie pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Ven 17 Nov - 5:50

Admin a écrit:


Je pense aussi qu'il est très territorial. L'escalier qui monte au 1er étage et à la chambre, c'est SON territoire.


Ca c'est le problème, tu as pensé bien faire en l'installant dans l'escalier, il s'avère à postériori que c'était une erreur ( je ne critique pas hein : j'aurais probablement fait la même chose)
Car lui qui comme c'est le cas de certains chiens avait plus besoin que d'autres de son coin à lui où il peut participer à tout mais où on lui fout la paix, il a tout naturellement considéré que là où on l'installait ( l'escalier) était son coin à lui, son territoire ...
Or il se trouve que ce territoire est un lieu de passage !
On sait tous bien qu'il ne faut surtout pas installer un chien peu sociable dans un lieu de passage ... Bien évidemment tu ne pouvais pas imaginer que le temps passant Noé resterait si peu sociable.

Belle jusqu'à ses 13 ans ( elle en a 16) a occupé un et un seul panier que j'avais installé dans un coin de ma pièce de vie, loin des portes, à l'écart de l'espace des autres ==> aucune raison de s'approcher de son coin sauf à vouloir lui renifler la truffe ... les chiens qui tentaient un rapprochement comprenaient très vite leur erreur et ne s'y risquaient pas 2 fois, ce qui n'était pas génant pour la vie de la maisonnée vu que Belle était installée dans un coin.

Il serait peut-être bien d'essayer de changer le territoire de Noé, lui en donner un autre, moins passant : je pense par exemple à près de la cheminée, là où tu as un porte-manteau ... bien sur il faudrait faire une espèce de parc à l'intérieur duquel il pourrait bouger mais dont il ne pourrait sortir, un parc aux parois non-occultantes pour qu'il participe à la vie de la maison ( car il est un peu concierge), genre les barrières qui séparent ta grande pièce de ta cuisine ...


Admin a écrit:


Autre exemple, il ne partage pas la gamelle d'eau, encore moins de nourriture. S'il est en train de boire et qu'un autre chien s'approche, il lui saute dessus et bagarre !! Toujours une question de territoire...


Ca ... ça n'est pas particulier à Noé, plein de chiens réagissent ainsi..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Ven 17 Nov - 7:56

sydolice a écrit:
Neebel, imaginez que les chiens traînent leurs souffrances du passé comme nous les humains pouvons le faire toute notre vie, est une projection de nos pensés.
Nos amis les chiens vivent dans le moment présent. Point !
Imaginer que Noé passe toute ses journée à ressasser son terrible abandon est une analyse à partir de nos propres sentiments. C'est hélas nous, qui fonctionnons avec un mental envahissant.  
Ce n'est heureusement pas le cas des animaux, le plus souvent.
A la longue, le misérabilisme rend les chiens misérables parce ces dernier absorbent nos sentiments comme des éponges. Si on ne pense à son " pauvre " chien ou chat en mode pitié, sans en connaître la raison l'animal se sentira malheureux.
Les chiens sont exceptionnellement résilients, courageux et être heureux est leur nature première.
Dès les premiers signes de bien traitance et d'amour, il deviennent ou redeviennent des êtres joyeux, lumineux et ce même à des âges extrêmes.


J'ai du mal à trouver les mots pour exprimer à quel point je ne suis pas d'accord avec vous. Fondamentalement pas d'accord.
Que les animaux ne se remémorent pas les images de leur passé, ça OK.
Mais qu'ils ( aux moins certains d'entre eux) n'en gardent pas les séquelles, des reflexes ( de peur, de sauvegarde, de survie) ça c'est faux !
Les exemples sont multiples.

Vous écrivez que les gens ( comme moi et plein d'autres) font une projection de leur pensée sur leur animal. Mettons.
Mais vous, quand vous dites que " dès les premiers signes de bien traitance et d'amour, ils deviennent ou redeviennent des êtres joyeux, lumineux, et ce même à des âges extrêmes" ... là ce n'est pas une projection de votre pensée sur les animaux ? Une projection de vos désirs ?

Parce que je vous l'affirme : ça ne marche pas toujours aussi bien que ça, et pas toujours aussi bien qu'on le voudrait. Y compris avec des chiens (ou chats) qui sont par ailleurs formidables.
Là aussi les exemples sont multiples et je m'étonne qu'une éducatrice comportementaliste n'en ait jamais observé.

( Masa et sa sœur, le même vécu, la même histoire : lui s'est adapté relativement bien relativement vite, elle ... heureusement pour elle que Béa a été très compréhensive et très patiente et ne l'a pas séparée de son frère.)


sydolice a écrit:


Maintenant, je suis communicante animalière et je veux bien communiquer avec Noé.
Mais il faut savoir que si on rentre dans ce processus, avec moi du moins, il faut s'engager à tenir compte des demandes de l'animal. Parce qu'une communication est loin d'être un acte anodin.
Je vais recevoir tout de Noé : ses pensées, ses ressentis  physiques et émotionnels, la façon dont il perçoit sa vie, les chiens, Béa et, si je le lui demande, des détails de sa vie passé. Si il a des demandes, je les recevrais aussi.
Il me faut l'accord de Béa, comme pour notre si cher petit Scoubi ...
Et le rapport de communication ne sera pas rendu public. Par moi du moins. Béa fera ce qu'elle veut par la suite.


Pardonnez-moi mais au vu de ce que vous avez écrit ( page 1 et 2 de ce post) et sur les chiens en général et sur Noé en particulier, je ne suis pas convaincue que vous soyez la personne la mieux à même de communiquer avec Noé, d'autant plus que vous demandez à ce que l'on s'engage à tenir compte des demandes de l'animal  ( !!!) ...
Mais ces informations et ces demandes elles viendront de qui ? De Noé ou bien d'une projection de votre esprit sur Noé ?
Au vu de ce que vous avez montré  de vos à-priori a propos des chiens difficiles, les pas aimables, les emmerdeurs et autres teignes, si d'aventure vous projetez là -même inconsciemment- ne serait-ce qu'un tout petit peu de votre esprit c'est plutôt mal barré pour lui.

On serait censé savoir comment quand c'est lui ou bien quand c'est vous qui parlez ? ... Si tant est qu'il vous parle. Vu l'heureux caractère que je lui connais et vu qu'il ne vous connaît pas, il est probable qu'il va vous envoyer paître  Wink !

Dieu sait qu'avec Béa sur plein de points on n'est pas d'accord, mais pour les chiens je m'incline car elle sait mieux que personne.
Elle sait qu'en matière de résilience les chiens ne sont pas tous égaux, certains sont moins bien servis que d'autres.
Elle sait quand on peut encore tenter quelque chose, et quand on ne peut plus, elle le sent.
Et de plus et peut-être surtout : Noé est son chien, et les adorables Enjoy et Emoya sont ses chiennes.

Quelle qu'elle soit j'espère de tout mon cœur que la décision sera prise par Béa sur des faits, sur un constat de situation : c'est gérable ou bien ça ne l'est plus ... mais pas sur une "communication" où l'un des protagoniste a dès avant le début une idée bien arrêtée sur qui est un bon chien et qui ne l'est pas ( je shématise).

Sydolice, vous avez écrit : "Il y a des chiens qui ne méritent pas toujours les soins dont on les entoure"
Ben moi vous voyez, des chiens comme vous dites je n'en ai jamais connu.
Des pathologiquement peureux à grave me compliquer la vie, et puis des pas aimables, des pas sociables, des bagarreurs, des mordeurs, des teignes parfois ( hein cher vieux Brownie !)
Mais des chiens qui ne méritaient pas les soins dont je les entourais, je n'en ai jamais rencontré.

Et puis cette phrase : "Il y a des chiens qui ne méritent pas etc ...", ça n'est pas un fait, ça n'est pas une vérité, c'est votre avis.
Commencer cette phrase par "il me semble que" ou bien "je pense que", de la part d'une personne qui dit savoir faire parler les animaux, qui se propose de faire parler Noé et qui demande à ce qu'on s'engage à tenir compte de ce qu'elle va en conclure ... ça m'aurait paru plus rassurant.

Ne le prenez pas contre vous Sydolice, ce que vous pensez je ne suis pas d'accord mais je le respecte, et je n'aurais rien dit s'il ne s'agissait pas là de la vie ou de la mort d'un chien.
C'est sans doute abstrait pour les gens qui ne connaissent pas Noé, pour vous aussi peut-être, ça ne l'est pas pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
sydolice



Messages : 202
Date d'inscription : 17/12/2016

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Ven 17 Nov - 10:59

Ben oui Neebell, mais je suis communicante !
Pas vous !
Pour communiquer, il faut justement faire le vide total. Se mettre dans un état de réception tel qu'il n'y a plus aucune pensée, plus aucune attente particulière. C'est l'état des moines boudhistes en intense méditation. Et là, les réponses arrivent.
C'est parce que je ne fais JAMAIS de suppositions que je reçois de façon aussi claire.
Et ça se vérifie A CHAQUE FOIS dans les échanges qui s'en suivent avec les maîtres. Dans les infos vérifiables que je n'ai aucun moyen de connaître autrement que par l'échange que j'ai eu avec l'animal.
Ces validations permettent de vérifier que je reçois toujours juste !

Mais il faut écarter la colère de soi également ... ( hein ! ) Aux milieux de sentiments négatifs, nous ne sommes utiles à personne.
Et la neutralité émotionnelle est bénéfique à nos animaux.
Lisez tous les livres de témoignages des communicants animaliers. Tous disent être surpris par les réponses. Souvent bien loin des suppositions logiques.
Et c'est pour avoir communiqué avec des centaines d'animaux maltraités dans leur vie passée que je peux dire que le plus souvent dans leur présent ... ils n'y pensent plus ! Sauf si je viens les embêter avec des questions qui les replongent dans leurs anciennes souffrances. Parfois cela donne une réponse ou une explication. Mais moins qu'on pourrait le croire.
Il y a bien d'autres facteurs en jeu, comme ce qu'a transmis leur mère chien par exemple, les mémoires, les atavismes liées à certaines races, même si seul un lointain ancêtre en faisait parti etc ...
On peut aller beaucoup plus loin également, à savoir pourquoi et pour qui l'animal s'est incarné et vit ce qu'il vit !
A qui il va laisser la place !
Pourquoi il expérimente sans fin la même pathologie.
C'est sans fin ...
La communication animale est un outil ou un don fabuleux avec laquel on ne peut que se rendre disponible pour TOUTES les réponses.
Aborder un animal en s'auto programmant qu'il fait ceci ou cela " parce que " ceci ou cela ... ce n'est plus communiquer.
Dans les ateliers que je dispense, les personnes aux affects trop extrêmes et qui voient le mal partout ( ! ), sont bloquées au niveau de la réception. Elles transmettent mais ne peuvent recevoir que ce qu'elles imaginent ... Qui est en général trop limité pour être validé.
Heureusement pour les animaux, ma capacité à la neutralité est totale en communication.
Ce dont les animaux ont besoin à ce moment, ce n'est pas de mon amour mais de mon respect de QUI ils sont vraiment. Respect neutre qui permet d'accueillir les réponses qu'à ce moment-là les animaux ne peuvent me dissimuler.
La pitié n'est pas neutre !
Le ressentiment non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Ven 17 Nov - 12:16

sydolice a écrit:

La communication animale est un outil ou un don fabuleux avec laquel on ne peut que se rendre disponible pour TOUTES les réponses.

Et puis la communication animale c'est bien pratique : on peut raconter n'importe quoi, ce ne sont pas les animaux qui vont nous contredire.

Rolling Eyes

Depuis le début de ce post consacré à Noé vous et moi on n'est carrément pas dans le même monde et votre dernier message, par ailleurs fort intéressant, ne fait que le confirmer.

Ni Dieu ni diable ni médium, juste de l'expérience de l'observation de l'empathie de la patience et du bon sens (et puis un bon véto aussi), beaucoup de gens fonctionnent comme ça je crois, et ça marche plutot bien.

Il faut être "émotionnellement neutre" dites-vous ... ben j'espère que vous savez l'être quand vous communiquez avec un animal difficile, un emmerdeur genre Noé ... plus que vous ne l'êtes dans vos écrits précédents qui ne m'ont pas du tout donné l'impression que vous étiez emplie de cette nécessaire neutralité.

"Emotionnellement neutre" je ne le suis pas et je le revendique, c'est peut-être pour ça que contrairement à vous je laisse aussi leur chance aux pas faciles, aux "emmerdeurs" ...
et bien souvent j'en suis mille fois récompensée.

Noé, je le connais, ses qualités -réelles- et ses défauts -énormes-, j'ai eu la chance de faire partie des gens qu'il aime bien.
Vous Sydolice ...... vous allez savoir nous dire ce qu'il pense, et s'il doit vivre ou mourir ?

Non mais franchement, vous allez intervenir dans ce moment si difficile, si tendu, vous allez oser influencer à propos de la vie ou de la mort de ce chien ?
Au nom de quoi ? Au nom de votre soit disant neutralité ? Au nom de vos croyances ? Au nom de votre médiumnité ?

Encore une fois je respecte ce que vous pensez, mais dans le cas de la vie ( ou de la mort) d'un chien qui n'est pas le votre, merci de laisser faire la nature, ou bien sa maîtresse, sans tenter de l'influencer par des moyens ... qui vous sont personnels et qui pour pas mal de gens sont -pardon- très discutables.

Message modéré Unarawenn


Dernière édition par NeeBel le Ven 17 Nov - 13:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Unarawenn

avatar

Messages : 1556
Date d'inscription : 18/10/2016

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Ven 17 Nov - 13:16

Bon ! Allez là maintenant ça suffit. On s'est exprimé sur le sujet.
LA discussion Sydolice, Neebel tourne en rond et n'apporte rien de plus.
Merci de stopper les commentaires et se recentrer sur Noé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Ven 17 Nov - 13:23

Pardon Dominique, je me tais.
Mais tu vois, là, dans ce que j'ai écrit, Noé, je n'ai pas l'impression de m'en être éloignée.
Revenir en haut Aller en bas
Poutchy



Messages : 91
Date d'inscription : 05/11/2016

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Ven 17 Nov - 13:28

Je rejoints totalement les propos de NeeBel !
C'est d'ailleurs très bien écrit.

Le cas de ce chien me poursuit jusque dans mon sommeil lol
J'ai rêvé de Noé la nuit passée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 1950
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Ven 17 Nov - 15:19

Je trouve très intéressant les propos de tout le monde, les différents avis... tant qu'on est poli et qu'on ne s'engueule pas. Smile

Et je te remercie Neebel pour tes propos sur mes capacités à "ressentir" les chiens qui vivent avec moi, qui effectivement, au fil du temps, deviennent tous un peu "mes" chiens... I love you

Ils sont tous différents, ont tous une race (ou pas), un âge et un passé différent... Le tout est d'arriver à les "comprendre" (et cela prend du temps à vivre avec eux, à les observer dans toutes les situations) et puis surtout, de les faire cohabiter tous ensemble en donnant à chacun la même dose d'attention, d'amour, de soins. C'est loin d'être facile mais c'est ce que je trouve le plus passionnant !
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://copains-apbf.forumactif.org
Charline

avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 24/10/2016
Localisation : Pas-de-Calais

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Ven 17 Nov - 16:15

Désolée de le dire, mais nous toutes ici qui sommes loin de ce petit père ne pouvons pas juger de la décision à prendre pour lui nous ne pouvons donner que notre avis et encore, il faut vivre au jour le jour avec un animal pour bien le connaître.

Les personnes qui arrivent à communiquer avec les animaux peuvent aider en exprimant ce qu'elles ont ressenti de par leur communication car c'est très important de savoir ce que ces petits malheureux ont vécu et ressentent maintenant mais en dernier ressort c'est celle qui vit avec lui au jour le jour, qui supporte ses humeurs et ses coups de gueule qui sera à même de prendre la bonne décision.

Un petit chien comme tous les autres dont le grand malheur a été de tomber dans une mauvaise famille doit-il être puni pour cela ??? S'il attaque et mord sans raison pour nous c'est qu'il en a, lui, des raisons et si une éducatrice reconnue et pleine de patience et de bonne volonté n'arrive pas à lui faire changer son état d'esprit alors qu'elle lui a donné tous les codes pour y arriver alors que faire ?
C'est elle qui doit supporter les bagarres et la douleur de voir ses protégés mordus et malheureux et Noé mal dans sa peau et malheureux aussi.

J'admire Béa car à sa place j'aurais beaucoup de mal à gérer une telle situation et n'oserais pas lui donner de conseil et toi petit Noé, arrête d'attaquer tes copains car vous venez tous de la même galère et maintenant il faut cohabiter sereinement pour finir votre petite vie tranquillement tous ensemble dans votre nid douillet qu'est le centre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 1950
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Ven 17 Nov - 18:59

MoniqueF a écrit:
A-t-il eu un traitement de Clomicalm ?

Oui Monique, je l'ai mis sous Clomicalm dès qu'il a commencé à "reprendre du poil de la bête"... Donc, il a été sous Clomicalm pendant environ 8-9 mois... Puis, j'ai décidé d'arrêter car il avait pris ses marques et n'aurait plus du en avoir besoin (je n'aime pas "droguer" mes chiens)...
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://copains-apbf.forumactif.org
Anne-Marie



Messages : 924
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 64
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Ven 17 Nov - 23:13

Admin a écrit:
Je trouve très intéressant les propos de tout le monde, les différents avis... tant qu'on est poli et qu'on ne s'engueule pas. Smile

Et je te remercie Neebel pour tes propos sur mes capacités à "ressentir" les chiens qui vivent avec moi, qui effectivement, au fil du temps, deviennent tous un peu "mes" chiens... I love you

Ils sont tous différents, ont tous une race (ou pas), un âge et un passé différent... Le tout est d'arriver à les "comprendre" (et cela prend du temps à vivre avec eux, à les observer dans toutes les situations) et puis surtout, de les faire cohabiter tous ensemble en donnant à chacun la même dose d'attention, d'amour, de soins. C'est loin d'être facile mais c'est ce que je trouve le plus passionnant !
.

Tu sais Béa, c'est certain que ce sont TES chiens car sans toi, ton Amour et tes soins, ils ne seraient plus là. Je suis d'accord avec NeeBel, pour moi, il est impensable de l'euthanasier car il y a certainement une solution. Une vie, TOUTE vie est importante et je suis certainement plus sévère avec les *humains" qui ont ou plutôt devrait avoir l'intelligence et tout ce qui fait qu'ils se sentent supérieurs à toutes créatures en ce monde Rolling Eyes Et je suis sûre que certaines (j'espère beaucoup) d'entre vous pensent que Noé ne méritent pas de mourir, de quel droit ??? La plus à même de juger est Béa mais je le répète, qui est-on pour s'arroger le droit de vie ou de mort sur une créature qui ne demande qu'à vivre, En dehors d'euthanasies pour soulager des Animaux condamnés par la maladie et qui souffrent, il en va de l'éthique sur laquelle chaque être humain devrait se pencher et réfléchir. Ca me fait tristement penser au temps des gladiateurs où l'on mettait leur vie "au vote" selon l'humeur du peuple et du "seigneur" No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Sam 18 Nov - 8:58

Anne-Marie a écrit:


Je suis d'accord avec NeeBel, pour moi, il est impensable de l'euthanasier car il y a certainement une solution.


Oups, pardon d'intervenir à nouveau mais je tiens à vous préciser Anne-Marie que je n'ai pas dit ça, vous m'avez mal comprise ou bien je me suis mal exprimée, si c'est le cas je m'en excuse.

Je n'ai pas demandé Béa de faire un choix plus qu'un autre, et quelle que soit sa décision j'en prendrai acte sans autre commentaire.

J'ai dit par contre que pour moi cette décision n'est acceptable que si elle est prise en fonction de faits ( la situation est-elle gérable ou ne l'est-elle plus, est-il envisageable de tenter de déplacer le territoire de Noé pour l'installer hors d'un lieu de passage, ou pas, etc. ) et non pas en fonction d'une soit disant communication animale  dont on ne saura jamais ce qui vient réellement de Noé ( s'il tant est qu'il en vienne quelque chose), ce qui vient de la projection de l'esprit de la communicante sur Noé ... Noé aura t-il parlé ? Ou bien cette dame ( sans doute en toute bonne foi) aura t-elle parlé elle en étant persuadée qu'elle fait parler Noé ?

Comment ferions-nous la part des choses ?

Cela me semble impossible, impensable de décider de la vie ou  la mort d'un être en se basant sur une telle incertitude, et si cela devait être et se conclure par la mort de Noé, alors oui probablement que son fantôme viendra longtemps nous hanter.

Voilà ce que j'ai dit, voilà ce que je pense. Rien d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 1950
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Sam 18 Nov - 13:16

J'ai changé "l'installation" et le mode de vie de NOE, un petit peu.. beaucoup pour lui, certainement. Je lui demande encore une fois de s'adapter à un nouvel environnement de vie, de nouvelles habitudes mais, comme je l'ai dit, c'est un petit chien très intelligent et si j'accompagne ces changements de récompenses, je pense qu'on va réussir à trouver un terrain d'entente OK pour tout le monde...

Dans la journée, j'ai installé NOE dans la grande cage de VERONE, au salon. Bien sûr, il grogne dès qu'un chien s'approche de la cage mais la communication passe bien entre chiens puisque même le petit et faiblard ANTONIN, fait demi-tour dès qu'il entend NOE grogner... Wink. Du coup, il est avec nous tous mais plus dans sa situation de hauteur/je domine tout de l'escalier...  Wink

Je le sors plusieurs fois par jour au jardin et soit je reste avec lui (le temps de fumer une cigarette, je sais, c'est pas bien de fumer... Rolling Eyes ), soit je ferme la baie vitrée et je le laisse un bon moment fureter, manger de l'herbe, faire ses besoins, etc.

Quand il rentre (en déboulant comme un fou et en grognant, comme toujours), j'ai prévu de laisser la porte de la cage grande ouverte et je l'encourage à y entrer avec un petit biscuit... Smile Du coup, il entre jusqu'au fond et je peux refermer la porter derrière lui en toute sécurité (pour lui et pour moi). Il y a sa gamelle d'eau et sa grosse couette dans laquelle il se roule dans tous les sens et "fait son nid", (exactement comme pour VERONE).

Il mange sa gamelle dans sa cage et ensuite, grande promenade du soir dehors en toute liberté... avant de revenir faire dodo dans sa cage. L'après-midi, ou quand j'ai un moment, je l'emmène tout seul avec moi dans la chambre et il a droit à une grande séance de câlins/bisous, comme il adore et pour qu'il ne se sente pas frustré d'affection.  I love you

Bien sûr, cela me demande plus de temps et d'organisation, mais la sécurité de mes chiens est assurée (enfin je pense) et NOE n'y a pas trop perdu au change...  bounce
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://copains-apbf.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Sam 18 Nov - 14:21

Bravo, la cage de Vérone j'y pensais mais j'osais pas en parler ...
Et puis là il peut râler si ça lui chante, les autres l'entendent, le situent, et s'y habituent sans danger, se passent le mot : "dans ce coin là y'a le vieil emmerdeur hein, faut pas trop y trainer  Shocked  !"
Et puis elle est bien au centre de tout la cage de Verone, on y participe à tout, et Noé il adore faire sa concierge !

Admin a écrit:


Je le sors plusieurs fois par jour au jardin et soit je reste avec lui (le temps de fumer une cigarette, je sais, c'est pas bien de fumer... Rolling Eyes ), soit je ferme la baie vitrée et je le laisse un bon moment fureter, manger de l'herbe, faire ses besoins, etc.

.

Ca je le fais aussi pour Jerry parce qu'entre lui et Belle ça n'est pas le grand amour, vaut mieux pas trop qu'ils se croisent ...
( Sauf que moi je ne fume plus hein ... et toc  Razz !)
Même qu'une fois tout comme tu le fais parfois, j'avais refermé la baie vitrée et ...
Jerry a voulu rentrer ... comme une balle, au galop ... il s'est pris la vitre de plein fouet Shocked
2,4 kilos à toute berzingue contre une baie vitrée, je l'ai vu carrement rebondir dessus, j'ai eu peur !!!! Ben finalement il est plus solide qu'il n'en a l'air le Jerry  Very Happy  !
N'empêche que depuis je préfère rester dehors.

Merci Béa, c'est bien d'essayer, tous ne l'auraient pas fait, bravo cheers .


Dernière édition par NeeBel le Sam 18 Nov - 14:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Naïa

avatar

Messages : 1352
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 73
Localisation : Fosseux (62)

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Sam 18 Nov - 14:45

Je suis contente pour lui. J'avais aussi pensé à une cage comme Hope qui était en cage parce qu'elle non plus n'était pas trop aimable avec ses congénères mais je me disais que Hope ne pouvait pas débouler et rentrer comme une fusée alors que lui le peut. Je crois que c'est bien puisqu'il a son coin à lui, la cage sera SON domaine et dans son escalier il était aussi dans un espace réduit, là au moins les autres sont en sécurité et ils peuvent s'observer mutuellement, surtout les autres qui le voient mieux que lorsqu'il était dans l'escalier à scruter l'horizon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charline

avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 24/10/2016
Localisation : Pas-de-Calais

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Sam 18 Nov - 14:50

MERCI pour lui Béa de lui donner encore sa chance à ce petit "plus malheureux dans sa tête" que méchant.

Et les filles "nues" se sont-elles bien remises de leur mésaventure ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anubis



Messages : 462
Date d'inscription : 09/01/2017

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Sam 18 Nov - 16:55

Les échanges Message ont porté leurs fruits Bravo et très grand merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poutchy



Messages : 91
Date d'inscription : 05/11/2016

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Sam 18 Nov - 17:27

Merci Béa de lui donner sa chance et d'avoir essayer de trouver une solution !
Il a du bol ce petit loulou !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gibi



Messages : 253
Date d'inscription : 27/10/2016

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Sam 18 Nov - 19:59

1000 fois merci Béa !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 1950
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Sam 18 Nov - 20:26

NOE a ralenti l'allure pour ses entrées/sorties de la baie vitrée parce que il a compris que, des fois, elle est fermée !! Shocked (ben oui, c'est plus l'été, hein ??!! Cool  ). Il ne voit plus très bien d'un oeil (il est bleu) alors comme il s'est pris la vitre une fois ou deux, maintenant, il se méfie.. Wink

Mes 2 nues vont bien. ENJOY a encore un peu mal quand on lui touche le dos mais EMOYA ne boite plus du tout et elle est simplement "zébrée" sur le dos... Son bronzage d'été cachera tout ça... sunny




.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://copains-apbf.forumactif.org
Anne-Marie



Messages : 924
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 64
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Sam 18 Nov - 22:39

NeeBel a écrit:
Anne-Marie a écrit:


Je suis d'accord avec NeeBel, pour moi, il est impensable de l'euthanasier car il y a certainement une solution.


Oups, pardon d'intervenir à nouveau mais je tiens à vous préciser Anne-Marie que je n'ai pas dit ça, vous m'avez mal comprise ou bien je me suis mal exprimée, si c'est le cas je m'en excuse.

Je n'ai pas demandé Béa de faire un choix plus qu'un autre, et quelle que soit sa décision j'en prendrai acte sans autre commentaire.

J'ai dit par contre que pour moi cette décision n'est acceptable que si elle est prise en fonction de faits ( la situation est-elle gérable ou ne l'est-elle plus, est-il envisageable de tenter de déplacer le territoire de Noé pour l'installer hors d'un lieu de passage, ou pas, etc. ) et non pas en fonction d'une soit disant communication animale  dont on ne saura jamais ce qui vient réellement de Noé ( s'il tant est qu'il en vienne quelque chose), ce qui vient de la projection de l'esprit de la communicante sur Noé ... Noé aura t-il parlé ? Ou bien cette dame ( sans doute en toute bonne foi) aura t-elle parlé elle en étant persuadée qu'elle fait parler Noé ?

Comment ferions-nous la part des choses ?

Cela me semble impossible, impensable de décider de la vie ou  la mort d'un être en se basant sur une telle incertitude, et si cela devait être et se conclure par la mort de Noé, alors oui probablement que son fantôme viendra longtemps nous hanter.

Voilà ce que j'ai dit, voilà ce que je pense. Rien d'autre.

Désolée NeeBel, j'ai tout-à-fait compris ce que vous disiez, c'est moi qui est mal rédigé mon message Rolling Eyes J'ai dit que j'étais d'accord avec vous et complètement dissocié à ce que vous disiez, j'ai exprimé mon opinion "pour moi, il est impensable etc...". Vraiment désolée pour cette confusion par rapport à vos dires Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne-Marie



Messages : 924
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 64
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Sam 18 Nov - 22:49

J'avais également pensé à la cage de notre Amour Vérone. Mille mercis Béa pour lui I love you Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astings



Messages : 1275
Date d'inscription : 25/10/2016

MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   Sam 18 Nov - 23:27

Je savais que tu ne baisserais pas les bras . Mille mercis pour lui . I love you bounce I love you bounce I love you bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cas de conscience (12 novembre 2017)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cas de conscience (12 novembre 2017)
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des nouveaux copains de l'APBF :: NOS CHIENS RETRAITES :: Les Retraités en FA :: NOE (mâle griffon d'environ 10 ANS) - maltraitance - en FA chez Béa-
Sauter vers: